Anniversaires : nousca2
Mrsig 
+
5
connexion
inscription
4
visiteur
: 1.688 membres 13.912 photos
    
22h13 jeraud17 se sont connectés sur le tchat
21h03 jeraud17 ont fait 459 pts au jeu coquin
20h10 ances s'est connecté sur le tchat
19h51 love sur une photo de angol
19h51 chodochodass se sont connectés sur le tchat
18h10 flameletkali ont fait 548 pts au jeu coquin
17h17 mrsig s'est connecté sur le tchat
14h43 brunodomi ont fait 510 pts au jeu coquin
11h22 phil190571 s'est connecté sur le tchat
22h24 clement1980 a fait 471 pts au jeu coquin
22h08 clement1980 s'est connecté sur le tchat
Kya
2 photos
Surtout ici pour flâner et discuter mais n'est pas fermé aux propositions et à ses éventuels débouchés j’ai une photo avec visage découvert dans mon album privé n’hesite pas à demander ...
Techniques et savoir-faire
La fellation en 15 leçons
Cunnilingus : astuces qui les rendent folles
Comment rendre un homme fou !
10 questions qu'on aimerait poser aux mecs
Comment s'initier au bondage ?
Comment les femmes se donnent du plaisir
Comment jouissent les femmes
Le fist-fucking n'est pas si brutal
De quoi les femmes ont-elles envie ?
4 gestes pour une poitrine ferme et galbée
Libertinage
Libertinage ou adultère : mode d'emploi
9 idées reçues sur le libertinage
Libertinage : l'envie de libertés sexuelles
Ma nuit dans un club échangiste
Libertinage : s'échanger pour mieux s'aimer
12 conseils pour réussir son plan à trois
Bon à savoir !
Les rapports sexuels dans le monde
Qu'est-ce qui fait fantasmer les femmes ?
Les bienfaits du cunni
Top 23 des vérités étonnantes sur le sexe
6 hommes sur 10 pensent à une autre ...
10 choses à savoir sur le vagin
Les femmes apprécient beaucoup le sexe
A quoi sert l'orgasme féminin ?
Divers
Le sexe en réalité virtuelle
Le rasage intime, nouvelle norme ?
Les remous de la libido
Vous prendrez bien un petit café pipe ?
Les françaises de + en + délurées au lit
La quantité peut-elle nuire à la qualité ?
La performance, un tue-l'amour ?
Des robots sex-toys pour seniors
Sexualité au bureau, réalité ou fantasme ?
Les pratiques sado-maso bannies ...
Tout savoir sur le sexe lesbien
Semi-bander ... le début du bonheur !
Je veux être célibataire à deux avec toi !
Vous lisez : Le rasage intime, nouvelle norme ?
Deux Américaines sur trois pratiquent l'épilation intégrale selon une enquête nationale de l'université de Californie.


Eva Longoria avait affirmé "se sentir plus féminine", Gwyneth Paltrow que "cela avait changé sa vie", mais désormais l'épilation intégrale n'est plus seulement l'apanage des vedettes de Hollywood ou des stars du X, il s'agit bien une nouvelle norme aux États-Unis. En interrogeant, via internet, un échantillon représentatif de 3372 Américaines, le Pr Tami Rowen et ses collègues de l'université de Californie à San Francisco, se sont aperçus que 62% des femmes âgées de 18 à 65 ans avaient déjà pratiqué l'épilation intégrale. Les résultats viennent d'être publiés dans la revue JAMA Dermatology.

Une jeune femme sur deux

Dans une autre étude nationale américaine menée en 2008, des chercheurs de l'université d'Indiana avaient retrouvé une pratique de l'épilation intégrale déjà largement adoptée par les plus jeunes générations. La moitié des jeunes femmes âgées de 18 à 24 ans avaient au moins une fois rasé intégralement leur pubis au cours du mois écoulé (contre une quarantenaire sur quatre) et une sur cinq pouvait être considérée comme constamment épilée intégralement (une quarantenaire sur dix). Dans ce travail qui ne portait pas sur un échantillon représentatif de la population, le Pr Debra Herbenick et ses collègues remarquaient que les femmes qui adoptaient l'épilation intégrale "étaient souvent plus jeunes, plus enclines à recevoir des cunnilingus et avaient une meilleure image de leur sexe que les autres".


Les femmes pensent que c'est "plus propre"

Cette fois, l'étude de San Francisco ne retrouve pas d'impact des pratiques sexuelles orales sur le fait d'opter ou non pour l'intégrale mais confirme la popularité de la fréquence chez les plus jeunes. Les auteurs montrent que la principale motivation n'est pas d'accroître l'attractivité présumée de la vulve (c'est le troisième motif, évoqué par 31% des femmes) mais avant tout hygiénique (59%) bien que l'intérêt soit contesté par les médecins (ce serait même plutôt l'inverse!) ou par routine (45%). À noter que 21% citent aussi les préférences du ou de la partenaire (l'orientation sexuelle n'a pas d'influence dans cette étude).

Sexe, vacances etvisite chez le gynéco!

Comme l'épilation intime, plus ou moins complète, est occasionnelle pour beaucoup de femmes (hebdomadaire ou mensuelle), les chercheurs leur ont demandé quelles étaient les principales situations pour la faire. Si le sexe sort en tête (55%), les vacances viennent ensuite (45%) devant...la consultation d'un gynécologue (40%). Preuve que la norme invisible qui associe les poils au manque d'hygiène ou à la négligence s'est largement imposée même si une majorité de femmes et d'hommes considèrent encore que la pilosité pubienne est une affaire privée. Quoi qu'il en soit, depuis que Gilette a lancé le premier rasoir pour femme, il y a plus d'un siècle, le tsunami dépilatoire qui a commencé par les aisselles et les jambes est désormais arrivé au plus intime des femmes.


Le journaliste et écrivain, Stéphane Rose, évoquait dès 2010 dans son livre "Défense du poil, contre la dictature de l'épilation intime" (La Musardine), "la norme du sexe épilé qui s'installe tranquillement dans le monde occidental en cette première décennie du nouveau millénaire". Bien vu !

Damien Mascret

www.lefigaro.fr
2 visiteurs sur le site | 5 membres online | CGU | Twitter - Contact