Femme :

coquelicot

(33 / Bordeaux) *
3.522 visites
Curieuse. Fantasme. Délurée. Utopiste. Révoltée. Pansexuelle. Alternative. Coquine. Rythmée. ''Gender liberationist''. Emplie de désirs. Respectueuse. Soif de nouvelles rencontres... Je suis de retour sur ce site après quelques mois d'absence. A tou.te.s celleux à qui je n'ai pas répondu, n'hésitez pas à revenir vers moi ! Le salut libertin, bise.
 1 
 1 
 20 













L'interview coquine de Coquelicot
Bonjour coquelicot, pouvez-vous vous présenter en quelques mots

Oulà. Pour compléter ce qui a déjà été dit dans l'annonce : serpents de compagnie, étudiante en sociologie, branchée médecines alternatives, back-pack trip, tatouages, intuitive, artistique... And so on.

Comment avez-vous découvert le libertinage ?

Avec mes pauvres prénotions sur le sujet et sans chercher à parfaire ma connaissance de la chose, j'aimais me définir libertine à mon adolescence. Manière d'affirmer ma sexualité et mes fantasmes. J'avais vu ce mot sur certains livres que ma mère ne m'a pas laissé lire, après m'avoir donné une vague explication du terme.

Pour vous, les rencontres c'est plutôt soirée privée, club ou sauna ? Et pourquoi ?

Les rencontres sont plutot en sauna. Gommer un peu les identités que les vetements laissent deviner me plait, un corps est un corps et c'est très bien comme ça.

Parlez-nous un peu de vos fantasmes et de vos tabous

C'est difficile à dire... Fantasmes et tabous sont aussi fluctuants que ma sexualité. Par exemple parfois j'éxècre la pénétration, parfois je la désire ardemment. Rentrent par contre dans mes tabous l'humiliation et le rabaissement, que je considèrerais comme des atteintes à ma dignité et que je ne pourrais pas pratiquer.

Les sextoys, les DVD, les sexshops, les salons érotiques ... c'est votre truc ?

J'aime aller dans les sexshops et utiliser des sextoys, surtout seule mais aussi à plusieurs. Je ne suis jamais allée dans un salon érotique. Pour ce qui est des films, ceux que j'ai pu voir ne m'ont fait ni chaud ni froid. Je préfère les livres, qui laissent une grande part à l'imaginaire, et les enregistrements sonores.

Que faut-il faire pour vous séduire ?

Mon intuition est ma meilleure amie. Lors de mon back pack trip, elle ne m'a jamais trompée. Il n'y a rien qu'il faille faire, l'authenticité et le respect nous rapprocherons si nous avons affaire ensemble.

Que faut-il faire pour vous effrayer définitivement ?

Comme je l'ai dit plus haut, l'humiliation et le rabaissement ne sont pas ma tasse de thé. Je ne supporte pas qu'on passe deux mains autour de mon cou, même une. Mais après tout dépend de la manière dont c'est fait, cette partie de mon corps étant en même temps extrèmement érogène. Enfin, les marques de scarifications, même si je sais qu'elles sont un appel à l'aide, me mettent mal à l'aise. Se rajoute à la liste : méchanceté gratuite, opiniâtreté, impolitesse, étroitesse d'esprit...

Racontez-nous une anecdote, une situation, une rencontre qui vous a marqué

Je suis allée récemment en club (musique) et je dansais comme une folle juste devant la scène, à moitié en transe... Sans que je sache comment s'est arrivé, je me suis retrouvée avec une protubérance contre les reins et une main inconnue qui fouillait mon décolleté. Même si je n'avais aucune idée de qui pouvait être cette personne, ça m'a vraiment excitée. Je me suis retournée et quand je l'ai vu je suis partie, je n'aimais pas le regard qu'il avait... Mais j'étais chaude tout le reste de la soirée après cet épisode.

D'après votre propre expérience comment décririez-vous le libertinage ?

... Je dirais que c'est accepter et laisser court à ses désirs dans le respect et le partage. Essayer de penser au-delà des normes sociales communément admises pour savoir interroger nos envies profondes. Je suis sûre que je complèterai ma définition avec l'expérience.

Le mot de la fin pour vous adresser aux autres membres du site ...

S'il y a des choses que vous voulez appronfondir dans mon interview, n'hésitez pas à m'écrire et à me demander ! Et merci de m'avoir lue ;)